Charte Bonne conduite

CHARTE DE BONNES RELATIONS ENTRE LES CLUBS

Chaque fin de saison sportive apporte son lot de polémiques dans le domaine des mutations de joueurs entre les clubs et de recrutement de jeunes talents par des associations souhaitant mettre en œuvre des projets sportifs ambitieux.

Malgré les nombreuses mises en garde effectuées au cours de ces dernières années, les problèmes perdurent sur le terrain et ont même tendance à s’amplifier en créant le risque réel de voir des jeunes joueurs stopper la pratique du rugby.

Il est donc temps de fixer sur le papier des règles claires qui définissent les droits et les devoirs de chacun tout en s’inscrivant dans une démarche responsable et éducative.

Les principes généraux édictés ci-dessous s’appliquent principalement aux jeunes joueurs mineurs de nos clubs mais pourront être étendus, pour certains d’entre eux, aux autres catégories.

Principe N° 1 : Un jeune joueur ne prend pas une licence à vie dans un club et il a parfaitement le droit d’en changer pour de multiples raisons (déménagement, études, challenge sportif…). Le club reste bien dans  sa mission éducative qui est de permettre au jeune d’évoluer à son meilleur niveau.

Principe N°2 : Il faut garder présent à l’esprit que le départ de plusieurs joueurs d’une même catégorie d’âge peut « tuer » un club en l’empêchant de présenter une équipe l’année suivante. Autre effet secondaire : la démobilisation des éducateurs bénévoles qui ne se sentent pas respecter.

Principe N°3 : Il faut considérer l’avis des parents comme primordial car ce sont eux qui connaissent le mieux le jeune joueur et qui pourront dire s’il y a risque de déstabilisation. Il est indispensable néanmoins de bien informer les parents sur les risques encourus car tous ne deviennent pas des «stars du rugby » et que les réveils sont très souvent douloureux, voire destructeurs.

 Principe N°4 : Les entraîneurs, éducateurs et managers des sélections départementales s’abstiendront de toute propagande au profit d’un club quel qu’il soit pendant les rassemblements, les entraînements et les tournois.

Principe N°5 : Le club qui souhaite recruter un ou plusieurs joueurs doit prendre contact avec le Président du club formateur ou avec son représentant au sein de la catégorie d’âge concernée, afin de connaître sa position sur la demande.

Principe N°6 : Si une information visant une catégorie de joueurs est planifiée afin de présenter un projet sportif futur, une large publicité doit être réalisée auprès de tous les clubs mais sans s’adresser directement aux joueurs ou à leurs parents.

Principe N°7 : Si un ou plusieurs joueurs et/ou leurs parents viennent solliciter un club, celui-ci doit immédiatement en informer le club formateur avant de remplir les dossiers de mutations. En cas de désaccord du Président du club quitté, le Président du Comité Départemental réunira les deux parties pour tenter de trouver une solution amiable en préservant toujours l’intérêt du joueur.

Principe N°8 : En cas d’opposition règlementaire du Président du club quitté, c’est la Commission Nationale ou Territoriale de contrôle des mutations qui jugera au cas par cas (art.256-2).

Principe N° 9 : Le suivi scolaire du joueur doit être assuré directement par le club recruteur auprès des parents et de l’établissement scolaire. En cas de pensionnat, le club doit également prévoir une famille d’accueil pour les week-end, en liaison avec les parents du joueur.

Principe N°10 : Si, pour quelques raisons que ce soit, l’adaptation du joueur à son nouveau club ne se faisait pas, le club d’accueil doit réorienter le joueur en priorité vers son club formateur.

 La réussite de ce protocole passe principalement par une amélioration sensible de la COMMUNICATION entre les clubs tout en respectant le travail effectué dans les autres associations, quelle que soit leur taille.